Seville Travel Guide Guía turística de Sevilla Informaţii turistice Sevilla Informazioni Siviglia turismo Sevilla Hauptstadt Information Tourismus Costa del Sol Andalusien Przewodnik po Sewilli Туристический справочник Севильи Guide touristique de Séville Toeristische gids van Sevilla Toeristische gids van Sevilla Sevilla Rejseguide Turistický průvodce Sevillou Informação Sevilla turismo Туристически справочник на Севиля

Séville


 


Séville

L’Alcazar

Alcázar de Sevilla España

Le fascinant Alcazar, qu’il ne faut manquer à aucun prix, date de 913. C’est là que fut célébré le mariage de Charles Quint et Isabelle de Portugal. Pedro I 'le cruel'  fit reconstruire l’ancien palais almohade et le convertit en résidence royale. Au fil des ans, le palais se détériora de façon considérable et il dut être restauré sous Isabelle II. La façade du palais est l’édifice de style mudéjar le plus décoré d’Espagne, visible du "Patio de la Montería", et à la construction duquel les ouvriers maures travaillèrent en collaboration avec des artisans de Séville et des décorateurs de Tolède. L’intérieur de l’édifice est ordonné autour de deux cours, la cour des Demoiselles (el patio de Las Doncellas) pour la vie publique et la cour des Poupées (el patio de Las Muñecas) pour la vie privée. Le salon des Ambassadeurs est magnifiquement décoré de stuc et d’azulejos. On accède à l’étage par un escalier du XVIe siècle, couvert d’un plafond à caissons et orné de peintures par Roelas et Madrazo. Les meubles et tapisseries qui décorent plusieurs des salles sont dignes de mention.

L’Ancienne Fabrique de Tabac

Antigua fábrica de tabaco Sevilla España

Elle fait maintenant partie de l’Université de Séville. L’ancienne et gigantesque fabrique de tabac était la pierre angulaire de l’économie de Séville. Elle fut construite entre 1750 et 1766,  et 100 ans plus tard employait 10,000 ouvrières chargées de la confection des cigares, dont l’une d’entre elles, Carmen, fut l’héroïne de l’opéra du même nom (elle roulait les cigares sur ses cuisses.) Au XIXe siècle, les femmes de la fabrique représentait la plus grande main d’œuvre féminine d’Espagne.

Cet édifice de style néoclassique est impressionnant, bien qu’un peu sombre. Il occupe une superficie supérieure à tous les autres bâtiments en Espagne, à l’exception de l’Escorial, l’imposant palais-monastère aux environs de Madrid. Dans l’un des grands entrepôts, l’ancienne fabrique avait des écuries pour 400 mules, sa propre prison et même une crèche (la plupart des travailleurs était des femmes).

Archives des Indes

Archivo general de Indias Sevilla España

Construites au XVIe siècle, bien que des transformations aient été apportées par la suite, elles abritent des documents de grande valeur sur les relations entre l’Espagne et les colonies américaines. Le bâtiment, qui abritait la Casa Lonja de los mercaderes, fut construit en 1572. Il fut conçu par Juan de Herrera et construit par Alonso de Vandelviva et Juan de Minjares. Le deuxième étage et la croix du serment furent ajoutés au XVIIe siècle. Les archives des Indes devinrent les archives principales des colonies espagnoles aux Amériques à partir de 1785. Ses 8km de rayonnages regroupent 80 millions de pages de documents qui datent de 1492 jusqu’à la fin de l’empire au XIXe siècle.

Les heures d’ouverture se trouvent réduites en raison des travaux de restauration, mais les chercheurs peuvent y avoir accès avec une autorisation préalable.

Quartier de Santa Cruz

Plaza de la Alianza del barrio de Santa Cruz Sevilla España

Ghetto pour les Juifs espagnols forcés à quitter l’Espagne à la fin du Xve siècle dans le sillage de l’Inquisition, c’est de nos jours le quartier le plus haut en couleur de Séville. Près des anciennes murailles de l’Alcazar serpentent des petites rues médiévales, avec des noms comme Vida et Muerte, qui s’ouvrent sur de petites places.

C’est le quartier le plus riche de la ville, si l’on considère le nombre considérable de monuments : des petites rues étroites et tortueuses pour se protéger du soleil, des maisons blanchies à la chaux qui resplendissent au soleil, et aux fenêtres dotées de grilles en fer derrière lesquelles les jeunes filles préservaient leur chasteté lors de leurs rendez-vous du soir avec leurs galants. Presque toutes les maisons possèdent une cour, parfois d’une taille surprenante, et c’est là que les familles passent la plus grande partie de la journée en été.

Basílica de la Macarena Sevilla EspañaBasílica de la Macarena

Si vous n’êtes pas à Séville pour les fêtes de la Semaine Sainte, vous pourrez vous en faire une idée dans cette église des années 40, qui abrite l’image religieuse la plus adorée de toute l’Andalousie, la sculpture du XVIIe siècle de la Vierge de l’Espérance. Connue simplement sous le nom de La Macarena, elle est la sainte patronne des toreros et la représentation suprême dans la ville de la douleur et du courage d’une mère qui a perdu son fils. Le musée de l’église expose le trousseau sacré de la Vierge, ainsi que les artefacts religieux utilisés lors des processions de la Semaine Sainte. A proximité de l’église se dressent les vestiges de la muraille arabe qui dans les temps anciens entourait la ville.

Cathédrale et Giralda

La Catedral de Sevilla Catedral de Santa Maria

L’immense cathédrale de Séville se trouve sur le site de la principale mosquée almohade, et l’ancien minaret de la mosquée, La Giralda, se La Giralda torreón principal de la catedral de Sevilla Españadresse toujours à ses côtés. L’intérieur de la cathédrale abrite une abondance de trésors, oeuvres d’art et artisanales, dont la richesse égale ou dépasse celle des plus grandes églises en Espagne.

Le bâtiment principal constitue l’une des plus grandes cathédrales au monde, avec 126m de long et 83m de large. A l’intérieur de la porte sud de la cathédrale, La Puerta de los Príncipes, se trouve la tombe du plus célèbre marin de Séville, Christophe Colomb, d’origine italienne.

C’est là aussi que se trouve La Giralda. La Giralda est le monument le plus emblématique de Séville. Son minaret fut construit par les Arabes entre 1184 et 1197 et fait une hauteur de 76 mètres. Après la reconquête, les Chrétiens ajoutèrent un clocher au minaret en 1568.

 

Torre del oro Sevilla EspañaTorre del oro

Emblème de Séville, on lui donna ce nom car elle était autrefois recouverte d’azulejos dorés. Elle fait partie des anciennes murailles de la ville et se trouve sur les berges du fleuve. Elle date de 1220. A l’époque chrétienne la tour était le siège de l’administration de la marine. De nos jours elle abrite le musée naval, qui comprend plusieurs séries de maquettes, des cartes de navigation, des compas et d’anciens documents.

 

Le Centre

Calle Sierpes Sevilla España

Le véritable centre de Séville s’étend au nord de la cathédrale. C’est une zone très dense de ruelles étroites et tortueuses, qui débouchent immanquablement sur de petites places autour desquelles  la vie s’organise depuis des siècles. Parmi les plus importantes, notez La Plaza de San Francisco & Calle Sierpes, principale place publique depuis le XVIe siècle; la Plaza Salvador, dominée par l’immense église rouge de style baroque del Salvador; la Plaza de la Alfalfa, très animée mais chaotique en raison de la circulation et la noble Casa de Pilatos, un mélange fascinant d’architecture mudéjar, gotique et renaissance.

Plaza de toros de la real Maestranza

Plaza de toros de la Maestranza de Sevilla

C’est peut-être l’occasion unique dans votre vie de voir le somptueux spectacle de la tauromachie à son plus haut niveau. La tauromachie est très populaire à Séville et en Andalousie. C’est dans l’arène que se déroule tout le spectacle. Si vous aimez la corrida, vous pourrez y voir les meilleurs "Toreros" de toute l’Espagne. Si vous ne voulez pas voir un animal ensanglanté, il vaut mieux que vous n’y alliez pas.

Les arènes de Séville sont parmi les meilleures et les plus importantes d’Espagne, et probablement les plus anciennes (leur construction commença en 1758). Faites le tour de l’arène, imaginez ce que ressent le toréador, et allez voir son mini-hôpital pour ceux qui sont blessés par un coup de corne.

 

retour en haut de page

suivant  

Conditions d’utilisation de ce site: bien que tout effort ait été fait pour garantir l’exactitude des informations contenues sur ce site, Malagainformation.com ne saurait être tenu pour responsable du contenu et décharge toute responsabilité des dommages ou préjudices subis par l'utilisateur consécutifs à l'accès au serveur ou à l'utilisation des informations et des applications du site.


 
Aprender español en España
    Cours d’espagnol en Espagne  


Carte de Séville
 agrandir  

 

 

Introduction | Histoire de Séville | Informations utiles | Cartes de Séville | Le temps à Séville | Moyens de transport | Monuments de Séville

Musées de Séville | Vie nocturne à Séville | Province de Séville | Restaurants | Tienda Bicicletas